Ousmane Gaoual Diallo : « Je suis un incorrecte politique »

Incompris pour les uns, rigide et audacieux voire effronté pour les autres, etc., Ousmane Gaoual Diallo n’en a cure. Il se dit lui-même « Je suis un incorrecte politique ». En cause : il réagit là où on l’attend le moins, il s’attaque à tout le monde (ministres de la République, président de la République, magistrats, leaders politiques, président de l’Assemblée nationale, membre de la même famille politique).

L’intéressé sait le justifier. En toute logique. Extrait : « On a toujours des problèmes dans ce pays parce que le politiquement correct est en train de coloniser tout le monde. Moi, je suis un incorrect politique ; c’est à dire que j’assume cette posture qui consiste à donner mon avis sur un peu tout. Ça ne plaît pas, par moment ça plaît. Il faut qu’on sorte de la dramaturgie aussi, il ne faut pas qu’on dramatise tout ce que nous faisons. Et puis il faut un peu lier tout ça à l’histoire, moi j’aime bien me moquer des gens. Je me moque régulièrement de vous de la presse, je vous caricature, je dis des choses et puis vous ne me ratez pas non plus, mais bon, on en rigole. Je pense qu’il faut savoir rire un peu et ne pas tout prendre, tout au premier degré pour créer des crises là où ce n’est pas nécessaire. »

Animer la vie politique et/ou pourrir la vie de certains ? Ousmane Gaoual sait bien jouer ce rôle de ‘’gamin turbulent mais intelligent’’. Il jouit de son bon niveau d’élocution et de références dans les lois de la République.  Des atouts et d’autres que ses adversaires n’ont pas forcément. Ce qui fait de ce député excellant dans le politiquement incorrect un homme qui dérange et qui met souvent à l’étroit, l’homme qu’il est appelé à conseiller : Dalein Diallo.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.