Ousmane Kaba (PADES) ménage Kassory Fofana

Leur proximité a manifestement résisté aux problèmes politiques. Ousmane Kaba et Kassory Fofana semblent tisser de bons rapports. Du moins, c’est ce que laisse croire le leader du PADES, en ménageant son ex collègue de l’administration Conté : «Je constate la volonté affichée. Je vois la détermination. Par rapports aux deux Premiers ministres amorphes, je crois que ce n’est pas mal. »

Ousmane Kaba invite tout de même Kassory Fofana : « Mais je pense aussi qu’il faut écouter les autres. Surtout les enseignants. Ils souffrent dans ce pays. Il faut s’asseoir avec eux, et dire ce qui est possible de faire. Tout est négociable. Il faut que les acteurs s’entendent pour que nos enfants reprennent le chemin de l’école.»

S’agissant de la revendication des enseignants, Ousmane Kaba dédouane :« Il a réagi, en tant qu’économiste, en disant qu’un salaire de 8 millions francs guinéens aura des répercussions sur le budget de l’Etat, ce n’est pas tenable dans le contexte actuel et ça met en péril les équilibres macro-économiques. C’est une approche purement économique. » Pour désamorcer la crise, le PADES recommande au gouvernement de retourner autour de la table de négociations et dire ce que le budget peut supporter. Quitte à trouver les mots qu’il faut.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.