Paysage médiatique guinéen : Alpha dénonce « des nuls politiques »

Il n y a pas de journalistes en Guinée. Je ne lis pas la presse. Je ne suis pas la télévision. Je n’écoute pas la radio. Ce n’est pas un moyenâgeux qui parle. Encore moins un patriarche anachronique n’ayant connu que les confins de Pinet dans l’extrême sud de la Guinée et d’ailleurs dans les campagnes reculées.

C’est bel et bien un Président de la République qui a passé toute son enfance, sa jeunesse en France. Il a pour nom : Alpha Condé. Le mépris et le déni sont singuliers. La presse nationale guinéenne n’a jamais été sa tasse à café. Cette presse qui a saigné pour le faire sortir de la Maison centrale de Conakry où il fut pensionnaire. Arrivé au pouvoir par effraction, Alpha Condé dénonce aujourd’hui, après les « nains politiques », les « petits comptables », des « nuls politiques ».

Nuls politiques ? C’est bien des journalistes guinéens qui sont qualifiés de la sorte. L’homme qui ne lisait pas la presse – on l’a vu JA entre les mains et autres journaux – est contraint de ravaler ses crachats. Ces nuls politiques, lui ont contraint.

Extraits : « Il y en a qui crient et écrivent pour que je les reçoive. Ils n’ont qu’à continuer, je ne les recevrai pas tant qu’ils ne changent pas. Il y a d’autres qui m’insultent pour que je leur donne de l’argent ou que je les mette en prison, je comprends leur politique visant à se martyriser pour qu’on dise qu’ils ont été les plus audacieux. C’est des nuls politiques, je suis mille fois plus politique qu’eux. » Pour le président guinéen, prouvant davantage qu’il suit et écoute bel et bel les médias guinéens, «Ce qui se passe en Guinée ne se passe nulle part pour les médias, surtout les émissions interactives. Allez-y dans les pays dits démocratiques, vous le faites là-bas, le même jour, vous partez en prison. Mais moi j’ai dit depuis que je suis opposant que je ne répondrai pas à un journaliste, à plus forte raison l’emprisonner. »

Alpha Condé doit savoir qu’il y a eu des dénonciations de gabegie, de détournement, de mal gouvernance, etc. mais, il n’a jamais pipé mot. Pourtant ce sont ses proches, amis, etc. qui sont mouillés. Tout le monde est informé à travers la presse ou les radios et TV privées. Il aurait pu attenter des procès contre les auteurs présumés. Mais, il promeut l’impunité. Avant de s’attaquer à ces « Nuls politiques ». Il y a quand même des nuls partout !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.