Pénurie d’eau à Labé : «Tout est lié au carburant » (Responsable SEG)

Pendant que l’humanité a célébré la journée internationale de l’eau ce 22 mars, les citoyens de la ville de Karamoko Alpha Mo Labé se trouvent être confrontés à un manque criard de l’eau potable.

En dehors des quelques forages, l’eau ne coule plus sur le réseau de la SEG. Une situation qui amène les citoyens à parcourir des kilomètres pour s’approvisionner de cette denrée indispensable à la vie.

« Nous sommes obligées de se rendre dans les périphéries pour avoir de l’eau. Je me lève entre 5 h ou 6 du matin. Mais malheureusement, des fois, cette recherche se poursuit jusqu’à 12 heures et parfois mais en vain. La vie et la santé vont de pair », a laissé entendre Mme Aissatou, une citoyenne de la Commune urbaine de Labé.

Une autre citoyenne rencontrée explique les mêmes difficultés : « C’est au niveau des forages que nous arrivons à avoir un peu d’eau. Mais actuellement, avec la faible tension du courant, ce n’est pas facile et ça fait presque 3 mois l’eau n’a pas coulée dans les robinets de la SEG. Vu que nous sommes à l’approche du mois saint de ramadan, nous allons jeûner dans des conditions très difficiles », explique de son côté Fatoumata Dalanda Diallo.

Face à cette pénurie d’eau qui risque de perdurer, le Chef du centre de la SEG de Labé trouve une explication.

M. Hady Barry parle d’un problème de carburant : « Cette pénurie d’eau est due au manque de carburant. On n’a pas reçu notre dotation de gasoil et le courant électrique qui est là, la tension ne peut pas faire fonctionner nos machines. C’est le problème fondamental parce qu’actuellement, on a aucune panne technique, tout est lié au carburant. Actuellement, chaque mois, c’est la direction générale qui nous envois notre dotation de 20 mille litres de gasoil. Mais ça fait longtemps on n’a pas reçu notre dotation en carburant. Et c’est la cause réelle de cette rupture. La fois dernière on a appelé notre directeur général qui nous demande de se patienter et que ce ne pas Labé seulement qui est confronté à cette pénurie. Depuis le 5 févier dernier, nous n’avons reçu aucune dotation de gasoil », regrette M. Barry.

De Labé Souleymane Camara pour Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.