Pénurie d’eau à Conakry : Les femmes de Concasseur dans la rue

Les femmes du quartier Hamdallaye-Concasseur étaient massivement mobilisées mercredi matin au carrefour CEPERTTAM, pour protester contre la rareté de l’eau dans leur localité, avec des slogans hostiles au pouvoir.

Composés uniquement des femmes et des jeunes filles, les protestataires avec des bidons en main, ont barricadé la route avec des slogan : « Alpha yé Muna, Alpha té Muna » ( Alpha il n’ya pas d’eau, Alpha il n’ya pas de courant ndlr).

Plusieurs automobilistes ont été obligés de retourner et emprunter d’autres voies pour se rendre au lieu de travail. Une situation qui a entrainé un embouteillage terrible sur l’axe Hamdallaye-Dixinn et d’autres voies.

Des gendarmes déployés sur les lieux, pour tenter de rétablir la circulation n’ont pu maitriser la situation. Devant la colère des femmes, les forces de l’ordre, venues, à bord des deux camions et une Pick-Up, ont préféré jouer à l’apaisement au lieu d’utiliser la force, qui risquerait de pousser d’autres jeunes garçons à rentrer dans la danse et envenimer la situation. C’est pourquoi, les gendarmes ont d’abord essayé de sensibiliser les femmes, mais devant le refus, ils (gendarmes), ont contribué à demander auxs automobilistes à rebourser chemin et emprunter d’autres voies.

Interrogée sur les raisons de leur mouvement de protestation, une femme gréviste s’est confiée à www.kababachir.com: « Cela fait 3 ans qu’on n’a pas d’eau dans ce quartier. Si ce n’était pas les forages on se demande aujourd’hui comment on allait vivre dans ce quartier. Nous sommes fatigués de ce régime. Il faut qu’on dise pourquoi, nous, on n’a pas droit à avoir l’eau dans notre quartier. Tant qu’on n’a pas l’eau, on sera dans la rue, mais sans violence» a-t-elle avertit.

Au moment nous quittions les lieux, les femmes manifestaient sans aucune violence, sous l’œil vigilant des forces de l’ordre, postées non loin du siège du parti au pouvoir et la circulation était perturbée.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.