« Philippe de Villiers n’a pas le droit de falsifier l’histoire de l’Union européenne au nom d’une idéologie »

Le dernier ouvrage de l’ex-député, europhobe convaincu, sur les origines de la construction européenne est « un tissu de faux-semblants propre aux théories du complot », dénonce, dans une tribune au « Monde », un collectif d’universitaires européens spécialistes d’histoire contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.