Pita : Deux femmes meurent asphyxiées dans la sous préfecture de Timbi Madina

Suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues ces derniers jours  à Timbi Madina, préfecture de Pita, deux femmes (une mère et sa fille) ont introduit deux fourneaux de charbon allumés dans leur chambre à coucher. Ces dernières ont ensuite fermé hermétiquement la porte et les fenêtres pour mieux se réchauffer. Après s’être couchées et ayant aspiré la fumée et le gaz carbonique dégagés par le charbon allumé, cette mère et sa fille ont été retrouvées mortes, allongées dans un lit orné par deux fourneaux le lendemain dans l’après midi.

Interpellé sur les circonstances de ce drame, le maire de la commune rurale précise : « après avoir constaté l’absence des poulets de la vieille, ses voisins nous ont exprimés leur inquiétude. C’est ainsi que nous avons tenté de la joindre. Nous avons contacté son village où ils nous ont signifié son absence. Entre temps, nous avons avisé nos supérieurs. La justice et l’hôpital ont chacun dépêché un juge et un médecin avec lesquels nous nous sommes rendus à leur domicile. Arrivés, nous avons trouvé la porte et les fenêtres fermées, nous avons donc forcé la porte pour vérifier l’intérieur. C’est ainsi que nous avons trouvé les cadavres des deux femmes allongées dans un lit avec au chevet deux fourneaux. »

Après le constat fait par ces autorités locales, les autorités ont avant tout véhiculé des messages de sensibilisation pour éviter de tels drames avant de transporter les corps de Siradiouma âgée de 77 ans et de Hassanatou Diallo âgée de 25 ans  à l’hôpital préfectoral de pita pour des diagnostics.

À en croire aux propos du maire El hadj Mamadou Cellou Diallo, les résultats du diagnostic ont relevé effectivement que ces femmes sont mortes asphyxiées.

Sally Bilaly Sow , correspondant kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.