Plan intermédiaire de lutte contre Ebola du 15 mars au 15 avril: Les nouvelles mesures de la Coordination

Dans son plan de lutte intermédiaire contre le virus Ebola, la Coordination nationale de lutte contre Ebola, envisage des nouvelles mesures allant de la fermeture des certains cabinets privés à l’intensification de la supervision dans les différents établissements de soins.

L’objectif visé de ce nouveau plan, qui a été lancé le 15 mars, est de ramener le nombre de cas à 0 malade d’Ebola d’ici le 15 avril prochain. Et pour y arriver, la Coordination appelle à une forte mobilisation des populations à tous les niveaux pour arriver à un résultat concluant. Elle envisage par la même occasion de .

  • Fermer tous les Cabinets privés et clandestins qui n’appliquent pas les mesures de préventions, et ceux par lesquels les malades ou les personnes décédées ont transité sans notification aux services de riposte.
  • Poursuivre en justice toute personne qui cache des malades Ebola ou déplace les corps d’une localité à une autre.
  • Faire enterrer par les agents de la riposte (Croix-rouge ou agents de la protection civile) tout corps intercepté et mettre en fourrière le véhicule et poursuivre les auteurs en justice
  • Inviter les populations à organiser les cérémonies funèbres dans l’intimité familiales et limiter les voyages et les déplacements pour les condoléances,
  • Inviter les forces vives de la nation à se mettre à l’avant-garde de la riposte en vue de mobiliser toute la population à respecter les mesures de prévention et appuyer la sensibilisation de la population pour le transfert des cas suspects aux centres de traitement et faire en sorte qu’il n’y ait plus de décès à domicile sans assistance médicale.

De son côté, la Coordination est invitée à prendre des mesures d’accompagnement pour la fourniture d’intrants et le soutien aux familles des contacts.

Quant au département en charge de la Santé, il devrait intensifier la supervision dans tous les établissements de soins pour l’observation des mesures de prévention des infections.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.