Plan National d’Investissement : un outil d’opérationnalisation du PNDES

Le Programme National d’Investissement (PNI) est le produit d’un double exercice de cadrage c’est-à-dire macroéconomique et programmatique, et constitue l’outil d’opérationnalisation du PNDES. C’est une précision de la Ministre du Plan et de la Coopération Internationale.

Selon Mama Kanny Diallo concernant le cadrage macroéconomique, le gouvernement ambitionne d’accélérer le rythme de la croissance du PIB pour atteindre un taux de croissance à deux chiffres de l’ordre de 10,2% du PIB, en 2020 contre 4,5% en 2015 et 6,9% en 2016-2017. Cette croissance sera soutenue par un taux d’investissement en hausse qui devrait passer de 17,8% en 2016 à 25,7% en 2020. Le gouvernement compte y parvenir, de l’avis de la ministre, en consolidant les grands équilibres financiers internes et externes du pays, en poursuivant les réformes structurelles clés et en investissant dans les secteurs sociaux et dans les secteurs porteurs de croissance.

Mama Kanny Diallo rappelle que pour la période 2016-2020, le montant total des investissements s’élève à 121 884 milliards de GNF, équivalant à 13,7 milliards USD, soit 93% du coût total des actions prioritaires du PNDES qui est estimé à 130 897 milliards de GNF, soit 14,7 milliards USD. Les investissements publics représentent 31% du total des investissements contre 69% pour les investissements privés.

Pour la ministre du Plan et de la Coopération internationale ce volume d’investissement dégage un besoin de financement de 50 654 milliards GNF soit 9,6% du PIB en moyenne par an dont 2,4% du PIB en besoin de financement public et 7,2% du PIB en besoin de financement privé. Pour couvrir ce besoin, poursuit la patronne du Plan, ce cadrage macroéconomique projette pour l’ensemble de la période, une entrée nette de capitaux à moyen et long terme de 5 313 milliards de GNF et des investissements directs étrangers de 38 203 milliards de GNF, soit un gap résiduel de 7 138 milliards de GNF.

S’agissant du cadrage programmatique des investissements, la Ministre a expliqué que le PNI est un ensemble de projets et programmes d’investissements identifiés de façon participative avec les ministères sectoriels et autres institutions républicaines, et traités sur la base de critères objectifs.  Il faut noter qu’une base de données de 675 projets et programmes a été constituée et répartie suivant ces critères en trois portefeuilles couvrant les quatre (4) piliers du PNDES. Ces portefeuilles se présentent comme suit :

–       Un portefeuille de 245 projets et programmes actifs pour un coût d’environ 73 637 milliards de GNF ;

–       Un portefeuille de 172 projets et programmes phares pour un coût estimé à 345 007 milliards de GNF ;

–       Un portefeuille de 258 projets et programmes de réserve pour un coût de 130 305 milliards de GNF.

On attend de voir se concrétiser ce fameux PNDS.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.