Polémique à Berlin : un terroriste du Bataclan à l’honneur d’une œuvre artistique

Peut-on mettre sur un pied d’égalité une personnalité politique « morte pour ses idées » et un kamikaze terroriste ? En Allemagne, ce débat provoque la polémique alors que « Bild » a révélé la représentation d’Omar Mostefaï, l’un des trois terroristes ayant attaqué le Bataclan le 13 novembre 2015, au sein d’une installation artistique à Berlin baptisée « le Musée des martyrs ». Le terroriste côtoie ainsi des personnalités historiques telles que Socrate ou Martin Luther King, note « le Parisien« . 

« Un tel parti pris est profondément choquant. Tout en rappelant notre attachement à la liberté de la création artistique, nous dénonçons la confusion ainsi faite entre martyre et terrorisme », a réagi l’ambassade de de France en Allemagne, affichant sa « consternation ». 

Concept du martyr « élargi » 

Côté français comme allemand, le choix des deux artistes danois ne passe pas et plusieurs responsables politiques ont déjà fait part de leur indignation, à l’instar du député LR Eric Ciotti ou du président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan, lequel a dénoncé une « provocation indigne » et « une injure à toutes les victimes de l’islamisme ».

En Allemagne, un cadre de l’AFD, parti d’extrême-droite, a également annoncé son intention de porter plainte,  note « le Parisien« , alors que l’œuvre décriée fait aussi figurer en bonne place Mohammed Atta, coordinateur du commando des attentats du 11 septembre 2001 à New York ou les kamikazes des attentats suicides qui avaient frappé le métro et l’aéroport de Bruxelles en mars 2016

De son côté, Ricarda Ciontos, le responsable de l’association Nordwind – qui a installé l’expo – a défendu l’œuvre, expliquant à « Bild » que les artistes ont choisi les personnalités mises à l’honneur « au-delà de tout jugement de valeur » afin d' »élargir le concept du martyr ». « Life for Paris », l’association qui regroupe une partie des victimes du Bataclan, s’est dite « révulsée »

L'Obs
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.