POLITIQUE : Sidya Touré révisite le passé d’Alpha Condé

On ne le dira jamais assez ! Le champ politique est une arène caractérisée par le peu de pitié dont font montre les combattants. Une accablante réalité dont on a eu une des manifestations la faveur du meeting que Sidya Touré a animé ce mercredi, au lendemain d’une visite inopportune à lui rendue par des militaires. En effet, se laissant entrainer par l’amertume qui l’habite, le leader de l’UFR est revenu sur quelques facettes du combat du président actuel, quand il était opposant. Une facette toute fois moins élogieuse que celle qui est servie par les canaux officiels.

En gros, Sidya Touré voulait manifestement s’adresser à ceux qui trouvent que l’opposition actuelle au président Alpha Condé est virulente, sinon radicale. Le leader de l’UFR que pourtant, lui et ses camarades n’en font pas assez. Car, dit-il : « Nous (de l’opposition d’aujourd’hui, NDLR) au moins on se contente d’attaquer le gouvernement dans la parole (…) On sait qui préparait les gens en dehors de la Guinée pour attaquer la Guinée. On connait ça ! Il ne faut qu’on nous énerve !  Il y a des jeunes gens là-bas à la présidence, comme  Ben que je connais, qu’on avait envoyé s’entrainer au Burkina. Je connais ces gens là ».

Ces propos dont l’objectif est de révéler que le chef de l’Etat actuel avait été plus radical quand il était dans l’opposition risquent bien d’alimenter les débats. Car, jusqu’ici, les partisans du président Alpha Condé mettaient en avant le fait que, triché en 1993, l’opposant historique ait indiqué qu’il n’avait pas besoin de gouverneur des cimetières. Ce qui voulait dire qu’il n’est pas prêt à tout pour disposer du pouvoir. Or, ce que dit Sidya Touré est quelque peu différent.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.