Popodara (Labé) : la polémique autour de l’argent offert par le chef de l’Etat maîtrisée

La gestion de l’argent octroyé à la jeunesse par le chef de l’Etat lors de son récent séjour dans la région administrative de Labé a été une source de polémique dans la sous-préfecture de Popodara.

 une rencontre s’est tenue le weekend end dernier dans la maison des jeunes de cette localité  située à plus de 10 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Labé.  L’objectif était d’éclairer la lanterne des uns et des autres,  mais aussi mettre fin à la crise de confiance entre les jeunes et les autorités sous préfectorales.

Selon  le sous préfet Aly Konaté , les jeunes ont compris que les cinquante millions de francs guinéens offerts par le président ne sont pas à partager : « le DSPJ (directeur sous préfectoral de la jeunesse) m’a tenu informé qu’il a convoqué une réunion de la jeunesse.  La réunion a eu lieu à la maison des jeunes. Les jeunes sont venus des dix districts centraux, la salle a fait le plein.  Les jeunes étaient hargneux, ils pensaient que l’argent a été mangé. Je leur ai dit que le montant a été donné à la jeunesse mais ce n’est pas un montant à partager.»

« J’ai dit aux jeunes de s’organiser en association et en groupement. Il n’est pas question que cinq jeunes viennent d’un district pour dire donner nous tel montant on va faire ceci ou cela. Je voudrais que comme il y a dix districts que dans chaque association qu’il y ait une association mais qui répond au nom du district tout entier et non au nom de quelques jeunes. Après la rencontre le DSPJ m’a dit qu’il y a eu un climat de compréhension. » A-t-il tranché.

Il est à rappeler que dans certaines sous-préfectures de Labé, l’argent offert aux jeunes a été scindé entre les personnes concernées dans le but d’éviter des affrontements.  Une attitude qu’à déplorer certains observateurs, qui estiment que le chef de l’Etat ne devrait pas se livrer à une telle attitude qui sème la division entre les concitoyens.

Sally Bilaly Sow, correspondant kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.