Port de Conakry : Des travailleurs dispersés par les agents de sécurité

De nombreux travailleurs du Port Autonome de Conakry, qui protestent contre le contrat de concession portuaire avec la Société turque Albayrak, ont été dispersés lundi matin à coup du gaz lacrymogène.  Ces travailleurs appuyé par la section syndicale,  étaient venus se regrouper dans l’enceinte de la Direction générale du Port Autonome de Conakry, où ils devaient tenir une assemblée générale pour faire le point sur leur situation avec le contrat de bail avec la Société Albayrak.

Mais à peine qu’ils se regroupaient, ils ont été vite dispersés par des éléments de la gendarmerie nationale, qui ont fait usage de gaz lacrymogène.

Aux dernières nouvelles, on apprend l’arrestation d’un responsable Syndical, en l’occurrence Cheick Touré.  Mais nos multiples tentatives de joindre l’intéressé pour confirmer ou informer cette nouvelle sont restées vaines.

Toutefois, des voies se lèvent pour dénoncer le flou qui entoure la signature de ce contrat de concession portuaire. Et pour l’instant, le gouvernement ne compte pas lâcher du lest alors que la Syndicale multiplie les initiatives pour exiger tout simplement son annulation.

Pour l’instant, on est sans nouvelle du syndicaliste Cheick Touré qui aurait été arrêté.

Affaire à suivre…

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.