Pourquoi il ne faut pas en vouloir à Makanera

Il est parti récemment de l’UFDG tel qu’il y était venu depuis qu’il a été dégommé du gouvernement, faute de résultat: avec du bruit pour s’attirer une certaine sympathie. Il s’est fait dernièrement (re)accueillir au RPG et se faire recevoir par Alpha Condé en personne.

Makanera Kaké fait son boucan politique. Il n’a ni militants, ni poids politique, ni audience, ni carnet d’adresses. Il se forge une petite image derrière son mouvement N’dimboré. Il use et abuse de ses sorties, de ses discours. Sa trouvaille d’autre fois qui l’a justement aidé à avoir droit et contre toute attente, à un poste ministériel, celui de la Communication. Il devrait remercier les médias, notamment les radios locales privées, sans lesquelles, il est à parier, Makanera ne devrait jamais être directeur national, à plus forte raison ministre de la République. Mais, avec Alpha Condé, le charbonnier, le plombier, le cadre de grande renommée, tout le monde peut être promu à des postes ministériels.

Pour peu qu’on s’attaque ouvertement et à outrance, aux opposants, en l’occurrence Dalein Diallo, président de l’UFDG. Makanéra en sait quelque chose, pour s’être repenti devant Dalein, reconnaitre toutes les attaques qu’il a eues à son encontre avant de revendiquer la place du griot, celui qui chante les louanges de l’ancien ex allié. Aujourd’hui, au regard de tous ces jeux malsains dont s’est rendu coupable l’ex ministre d’Alpha Condé, il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser. Surtout avec ce choix hasardeux qu’il estime être le meilleur boulevard pour revenir dans les cœurs du RPG et celui d’Alpha Condé : afficher sa volonté de promouvoir un 3è mandat. Ce contre quoi tout le monde, les démocrates convaincus en tout cas combattent. « S’il n’y a rien en face pour proposer des alternatives crédibles, je n’hésiterais pas à soutenir un 3ème mandat pour Alpha Condé. »

Au RPG, pas eu de réaction. A l’opposition républicaine, on rit sous cape et on y voit une autre astuce de se trouver une place dans la mangeoire en pleine ambiance de fin de règne. Dalein Diallo averti tout de même : « Alpha Condé s’en fout de notre Constitution. Il s’en fout des accords politiques et de la vérité. Alpha Condé est en train de préparer par la force son projet de troisième mandat. C’est pourquoi il a commencé à faire l’usage abusif de la force contre les opposants qui peuvent demain briser son projet de troisième mandat. Ce n’est pas pour ne rien que la société civile a été neutralisée et divisée. Le syndicat a été empêché d’exercer son droit de manifester. Le Premier ministre a dit que son gouvernement privilégie l’ordre à la loi. C’est une manière d’assumer publiquement. Ils vont violer la loi pour imposer leur volonté. Mais le peuple de Guinée ne l’acceptera pas. »

Laisser donc Makanéra dans ses rêveries est en soi, la meilleure option à prendre. En attendant de se faire d’avantage une saine conviction sur l’homme et sur celui qu’il entend (re) ou (de)servir.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.