Pourquoi la RTG a perdu son statut de diffuseur local des matches de la CAF?

Pourquoi, depuis un certain temps, la RTG n’arrive pas à diffuser pas les matches du Syli national joués à domicile? Cette question était au centre des débats jeudi 24 janvier en Conseil des ministres.
S’exprimant sur le sujet qui fait débat, le ministre de la Communication, a tenté d’apporter quelques explications. Amara Somparé a rappelé dans sa communication, que la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG) est aujourd’hui confrontée à l’insuffisance d’équipements techniques répondant aux standards de la CAF pour produire des matchs à domicile. Du coup, la RTG perd son statut de diffuseur local attribué actuellement à la chaine privée CIS TV, d’Antonio Souaré.

Ainsi, pour des raisons techniques, institutionnelles et juridiques, elle ne peut que partiellement assurer la retransmission des matchs de nos équipes nationales.
Toutefois, le ministre de la Communication a rappelé, que les chefs d’Etat africains ont adopté le 31 Janvier 2017 à Addis- Abeba, une motion dénonçant l’injustice faite à la jeunesse africaine qui est parfois privée du droit de suivre les manifestations sportives mondiales auxquelles les Etats africains sont parfois associés. Le coût prohibitif des droits de retransmission de ces rencontres sportives constitue une barrière infranchissable pour les économies en construction de ces pays.

Dans cette même logique, l’Union Africaine de Radiodiffusion (UAR), regroupant les représentants des télévisions et radiodiffuseurs africains de service public a adopté une déclaration à cet effet le 10 Novembre 2018 (Déclaration d’Abidjan) pour réaffirmer son attachement au Mémorandum des chefs d’Etat et réitérer que seule une loi relative aux conditions de retransmission des évènements sportifs est à même de mettre fin à des pratiques destinées à balkaniser le continent pour enrichir des instances étrangères de gestion des évènements sportifs,rappelle Amara Somparé.

Devant l’urgence qui s’impose à cette situation désatreuse, le Ministre de la Communication a soutenu que l’acquisition de ces équipements dans un délai raisonnable est nécessaire pour permettre la retransmission des matchs des équipes nationales joués à domicile.

C’est dans ce cadre, ajoute-t-il, que la Guinée a mandaté l’Union Africaine de Radiodiffusion pour la représenter dans les négociations en vue de la concession de droits de retransmission des éditions de 2019, 2021, 2023 de la coupe d’Afrique des Nations de Football.
Espérons que ces négociations puissent aboutir à des résultats concluants, en attendant la CAN 2019, qui se jouera en Egypte du 15 juin au 13 juillet prochain.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.