Pourquoi Ousmane Kaba (PADES), attaqué à Bambeto a relativisé ?

Il fut attaqué en plein visage à Bambeto, mais il a préféré dédramatiser, relativiser et temporiser. Ousmane Kaba, leader du PADES a donc fait une étonnante réaction : celle qui tranche dans le vif avec celle faite par le RPG. Le parti au pouvoir a en effet vite monté sur ses grands chevaux pour stigmatiser, jeter en pâture et cataloguer cette partie réputée chaude de la capitale.

De son côté, Ousmane Kaba déclare tout simplement : «Moi je voudrais en tant que leader politique ne pas rajouter à la division de la Guinée. Je pense qu’il faut comprendre que c’est une bande de jeunes gens, de jeunes délinquants, qui n’ont rien avoir avec des prises de positions politiques. D’ailleurs les premières victimes de ces genres d’attaques, ce sont les habitants de la zone. Notre rôle c’est de souder la Guinée, il ne faut pas profiter de ça pour stigmatiser, c’est simplement une défaillance de l’État.»

Le président du PADES a choisi d’être prudent puisque : « J’ai beaucoup de militants en tant que PADES dans cette zone et je vais dans les mosquées, l’autre jour j’étais dans la mosquée de Gnariwada. » Et de couper court :« Je ne pense pas que ça soit quelque chose qui soit ciblé contre ma personne. » Cette réaction du PADES semble avoir été saluée par nombreux jeunes de l’Axe qui, par ailleurs voyaient ce leader comme étant un extrémiste du RPG. Grosse erreur d’appréciation, pourrait-on dire enfin.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.