Pré-universitaire : où sont les enseignants de l’arrière-pays ?

A l’intérieur du pays, bien des écoles ne voient pas le visage de leurs enseignements, de leurs professeurs de math, physique, français, etc. Les directeurs d’écoles ou les principaux des collèges utilisent le plan B, souvent en partenariat avec les autorités locales ou les ressortissants des villages concernés.

Des écoles sont construites mais sans maîtres. Parfois c’est le principal qui dispense les cours de trois matières. Cette situation parait-il a fini par agacer Alpha Condé. Lequel, au cours du dernier conseil des ministres a tout bonnement demandé aux ministres en charge du secteur éducatif d’assurer un déploiement régulier d’enseignants dans les écoles des localités qui en sont dépourvues. Mais nous connaissons comment cela fonctionne. Si un enseignant est affecté dans les coins reculés, il monnaie son salaire pour rester urbain. Il paie des cadres véreux pour être épargné du voyage.

Avec cette directive du président, la donne changera-t-elle ? Rien n’est moins sûr.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.