Près de 300 Syriens liés à l’EI libérés par les Kurdes

L’administration semi-autonome kurde a décidé de laisser partir samedi des hommes soupçonnés d’appartenir à l’organisation Etat islamique, mais qui n’ont pas « de sang sur les mains ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.