Présidence de l’AGEPI : Le Candidat Marco Ibrahim Bah décline ses ambitions  

Alors qu’aucune date n’est encore annoncée pour la tenue du Congrès électif à l’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI), la campagne électorale est déjà lancée.

L’un des candidats au poste de président de cette Association, Marco Ibrahima Bah, Directeur général du groupe Guinée 70 multimédias, a conféré mardi avec les hommes des médias.

Objectif, présenter son projet pour apporter du nouveau au sein de cette association.

A l’introduction, le candidat Marco Ibrahim Bah a tout d’abord commencé par exprimer ses regrets sur le fait que depuis 2009, il n’ya pas eu de congrès, avant de fustiger la méthode de gestion de cette association.

« L’AGEPI est en lambeau comme je les dit depuis plusieurs fois dans mes entretiens. Il s’agit tout simplement à l’association de relever sa tête en tant que première association de presse qui a participé, prôner la démocratie dans notre pays. C’était en 2009 que le dernier congrès électif s’est tenu. Depuis cette date jusqu’aujourd’hui, il n y a pas de congrès électif au sein de cette association. Il y a un mépris total des textes qui régissent cette association. » regrette-t-il.

Poursuivant, Marco Ibrahim relève quelques insuffisances des textes réglementant le fonctionnement de cette structure :

« En lisant très bien cet article, vous comprendrez que le bureau exécutif actuel est en violation grave des textes du règlement intérieur et des statuts. On vous dira qu’un article du règlement intérieur dit si le président n’a pas fini son mandat en cas de vacance du président, le vice président peut le remplacer. Mais pour le cas de l’AGEPI depuis 2012 le bureau est illégitime et illégale en violation des textes qui régissent cette association. C’est depuis la création de l’AGEPI qu’elle a été très mal géré car on partait de consensus en consensus tout en écartant la loi » déplore ce candidat.

Dans son projet, Marco Ibrahima envisage quelques reformes au sein de cette association.

« Je propose déjà mon engagement personnel à être au service de l’ensemble des éditeurs de la Guinée. Si je dois être président de l’AGEPI, en partant je dois faire un audit. Sur le plan de la transparence, tous les mouvements au compte de l’AGEPI seront affichés sur le site internet et sur le tableau d’affichage de l’AGEPI. Au niveau de la publicité, on a institué un système rotatif pour permettre à l’ensemble des éditeurs qui sont en conformité avec les cotisations de bénéficier d’un retour d’affiliation à cette association qui est une institution qui est aujourd’hui en lambeau. »

Et Marco Ibrahim d’ajouter: « Je compte apporter du nouveau au sein de l’AGEPI. Je veux diriger cette association dans la plus grande transparence. Nous allons donner la publicité à tout le monde, en répartissant la publicité de façon équitable et à tour de rôle. Nous allons faire en sorte que les subventions ou les choses qu’on donne à l’AGEPI soient publiées sur le site de l’association et connu par tout le monde », a-t-il promis

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.