Le président du Rwanda, Kagamé, attendu à Conakry ce mardi

Après le président Turc Recep Tayyip Erdogan, jeudi dernier, un autre chef d’État est attendu ce mardi à Conakry. Le président du Rwanda, Paul Kagamé, effectuera à partir de ce 8 mars 2016 une visite d’État de deux jours dans la capitale guinéenne. Cette venue s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de fraternité qui existent entre les deux pays.

Au pouvoir depuis plus de vingt ans — et la possibilité d’y rester jusqu’à 2034 après la réforme constitutionnelle —, le président Kagamé a profondément changé le visage de son pays. Héritant d’un pays meurtri par le génocide qui a fait officiellement 800 000 morts, entre avril et juillet 1994, il a réussi à réconcilier les Rwandais malgré les profondes divisions entre Hutu et Tutsi.

Sur le plan économique, le Rwanda est considéré comme le Singapour de l’Afrique : un pays résolument tourné vers le développement. Il offre un des climats des affaires les plus favorables du continent. Il y a quelques semaines, l’Agence guinéenne de promotion d’investissements privés (Apip) avait annoncé son intention de collaborer avec son homologue rwandais pour un partage d’expériences.

La capitale de ce petit pays de l’Afrique des Grands lacs, Kigali, est une ville moderne, très jolie, à la quelle on attribut à tort ou à raison le trophée de la «ville africaine la plus propre».

À Conakry, le RPG/Arc-en-ciel (parti au pouvoir) a invité ses militants à réserver un «accueil digne» à Paul Kagamé et sa suite. Des hautes personnalités (présidents des institutions républicaines, leaders politiques, membres du gouvernement, officiers de l’armée et de la gendarmerie) sont conviées au cérémonial d’accueil.

Plusieurs accords pourraient être signés durant cette première visite en Guinée du chef de l’exécutif rwandais.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.