La présidentielle le 11 octobre : mission accomplie pour la mouvance

Elle l’a voulue, elle l’a trouvée. La mouvance voit que la Ceni a programmé la présidentielle avant les communales et communautaires, l’option tant souhaitée par les opposants. C’est donc une mission accomplie pour cette mouvance. En effet, le pouvoir a déjà installé sa machine à fraude massive : les administrateurs territoriaux inféodés au RPG.

Il a joué sur des conjonctures comme Ebola, pour prendre au dépourvu les leaders politiques. Pendant que l’opposition républicaine est sur ses grands chevaux, la mouvance, elle se réjouie et se camoufle derrière un honteux voile transparent de ‘’vacance du pouvoir’’. Par la voix de Saliou Bella Diallo, le RPG explique à Guineenews que « Nous sommes confrontés à la propagation de la fièvre Ebola. Or, nous nous sommes fixés comme objectif l’éradication d’Ebola d’ici fin avril prochain. Malheureusement, tous nos départements sont confrontés à une chute drastique des recettes avec un déficit important. Avec toutes ces difficultés économiques internes, nous ne pouvons organiser qu’une seule élection. » Selon lui, « comme l’Etat Guinéen ne dispose pas de ce montant, et étant donné que nous sommes en période d’Ebola, nous devons choisir entre les deux élections. Parmi ces deux élections quel est le scrutin qui peut entraîner la vacance du pouvoir si elle n’est pas organisée. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.