Présidentielle : des problèmes dans la distribution des cartes d’électeurs dans les représentations diplomatiques

Le mardi 6 octobre, des incidents se sont produits devant l’ambassade de la Guinée en Sierra Léone. À l’origine de la colère, plusieurs Guinéens qui se sont enrôlés sur la liste électorale n’ont pas reçu leurs cartes d’électeurs. Selon un jeune qui a assisté à la scène, les cartes sont arrivées à la chancellerie depuis le 1er octobre. Mais leur disposition n’a toujours pas commencé.

Lancée le 26 septembre, la distribution de cartes d’électeurs rencontre d’énormes problèmes dans les ambassades ou consulats guinéens. De New York à Abidjan en passant par Luanda, Freetown… beaucoup ne savent pas s’ils pourront voter dimanche prochain.

Au cours d’une conférence de presse, mercredi à Conakry, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a affirmé qu’elle est prête pour organiser un scrutin transparent le 11 octobre. Pour l’institution, la question du report formulée par l’opposition n’est pas débattue en son sein.

Les sept candidats qui affrontent le président sortant Alpha Condé réclament le report du scrutin présidentiel d’au moins une semaine.

Après ce refus, l’opposition annoncera vendredi ou samedi sa décision finale de participer ou non à l’élection présidentielle, dont elle décrie le processus, le jugeant taillé sur mesure pour permettre au président sortant Alpha Condé d’être réélu.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.