Présidentielle du 11 octobre : Condé se défausse sur la Ceni !

On accuse Alpha Condé d’avoir caporalisé la CENI. Cette institution chargée d’organiser les élections en Guinée lui est donc complètement inféodée. Il en fait ce qu’il veut, les représentants de l’opposition sont littéralement avalés, parce que achetés.

 C’est ainsi, lors de son passage aux USA, le président guinéen affiche un air d’innocent : « C’est la Ceni qui propose les dates à tous les partis. Si la Ceni veut refaire le calendrier, je signerai le décret. » Mais, tout de suite, il parle au nom de la Ceni, juste pour dire qu’il en est le commandant du bateau. « Avec la meilleure volonté du monde, la Ceni a démontré qu’il était techniquement impossible d’organiser ces élections communales avant 2016. L’élection présidentielle, c’est une date, c’est impératif d’organiser l’élection à cette date, sinon, il n’y a plus de légitimité. Sachez aussi que les communes et les délégations spéciales ne jouent aucun rôle dans l’organisation des élections. Tout dépend de la Ceni », dira Alpha Condé. S’agissant du fameux dialogue, « Le ministre de la Justice est en charge du dialogue, je le laisse faire. »

 Seulement, réplique le PEDN, « Ce n’est pas le premier dialogue. En 2013, les accords étaient signés, on a travaillé d’arrache-pied et cet accord-là, a été foulé au pied, aucun des points n’a été respecté. Alors on ne va pas continuer à signer et à renier, cela aboutit à des situations telles que celles d’aujourd’hui. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.