Présidentielle du 11 octobre : ‘’Un boycott du scrutin n’est pas à exclure’’, selon Aboubacar Sylla

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé ce lundi, le porte-parole de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), multiplie les menaces, après le refus de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) d’examiner favorablement la demande de report du scrutin sollicitée par les 7 candidats.

Selon Aboubacar Sylla, une réunion cruciale des 7 adversaires d’Alpha Condé est prévue le jeudi prochain, pour décider s’il faut aller au scrutin du 11 octobre ou pas.

Pour l’ancien ministre de la Communication, s’il n’ya pas de garantie de transparence du scrutin, il n’est pas question d’accompagner simplement Alpha Condé pour être réelu.

« Tous les candidats vont rentrer  à l’avant-veille du scrutin, au plus tard le jeudi 08 octobre.   En ce moment on se retrouvera dans une réunion extraordinaire, pour prendre une décision ultime. Et au finish, on peut parfaitement boycotter  un scrutin   qui ne donne pas de garantie de transparence et qui risque d’être une mascarade électorale et qui va amener tous les partis  politiques à accompagner  simplement le professeur Alpha Condé », a déclaré le porte-parole de l’UFDG.

Au cours d’une réunion tenue la semaine dernière, les 7 adversaires d’Alpha Condé ont demandé un report du scrutin d’un minimum d’une semaine. Ceci, pour permettre de corriger certaines imperfections, notamment le cas de doublons, et permettre à tous les électeurs de se procurer de leurs cartes.

Mais la CENI est restée muette face à cette demande et pour l’instant, elle maintient la date du 11 octobre pour le scrutin présidentiel.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.