Prestation de serment de deux nouvelles commissaires de la CENI

Désignées par l’opposition, conformément à l’accord politique du jeudi 20 août dernier, pour remplacer les deux commissaires décédés de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Hadja Saran Kandé de l’Union des forces républicaines (UFR) et Hadja Ramatouye Bah du Parti guinéen pour la renaissance et le progrès (PGRP) ont prêté serment ce jeudi matin devant la Cour constitutionnelle, à Conakry. Outre le président de la commission électorale Bakary Fofana, quelques commissaires de l’institution étaient également présents.

Cette prestation de serment de nouvelles commissaires met fin à la polémique née sur le choix porté sur Mme Bah, dont la désignation avait été récusée par la mouvance présidentielle qui lui reprochait d’avoir une “haine viscérale” contre le parti au pouvoir.

Après avoir maintenu le statu quo pendant plusieurs jours, le président Alpha Condé a finalement entériné la nomination de Ramatouye Bah à la CENI dimanche dernier. Une volte-face qui aurait été obtenue, selon nos informations, grâce aux pressions de Mohamed Ibn Chambas le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en Afrique de l’ouest.

Leur arrivée au sein de la commission intervient dans un contexte tendu entre l’institution et l’opposition. Sept des huit candidats à l’élection présidentielle du 11 octobre “constatent un retard dans l’exécution du chronogramme” qu’elle a établi. Ils menacent de boycotter le scrutin si les conditions de transparence ne sont réunies.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.