Promotion de la presse privée : que faut-il s’attendre d’Alpha?

Que faut-il vraiment attendre d’Alpha Condé quant à la promotion de la presse privée, aujourd’hui au plus mal ? La question divise la corporation.

Le président lui, sait ce qu’il fait ou entend faire : « Si vous voulez qu’on s’entende, il faut que chacun de nous soit patriote et qu’on ne se laisse pas manipuler parce qu’il y a de l’argent ou par communautarisme. Parce que je suis malinké, soussou ou peul. »

Alpha Condé veut en effet, « une presse guinéenne digne qui sera citée en exemple. Parce que c’est aussi la fierté de la Guinée qu’on dise qu’on a une presse. » Les ambitions sont affichées au même titre que la volonté d’en finir avec la médiocrité et l’amateurisme. Alpha Condé utilise de fait la politique de la carotte et du bâton. C’est pourquoi, après avoir assené les journalistes, il évoque la Journée de la presse au cours de laquelle « tous les problèmes seront exposés à et on va tirer une synthèse. » Après tout, « Il n’y a pas de mer, ni de montagne entre nous. Mais il faut qu’on ait le même objectif : celui de l’intérêt du peuple de Guinée. »

Connaissant l’homme et son savant dosage d’endormir ses interlocuteurs, la presse privée doit rester sur ses gardes. Alpha veut lui donner les moyens tout en les achetant et donc trahissant la déontologie.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.