Protestation contre le contrat d’Albayrak : « Ce sont des gens manipulés » réagit Aboubacar Sylla

Alors que des voix se lèvent pour exiger l’annulation du contrat de concession portuaire attribuée à la Société turque, Albayrak, le ministre des Transports sort de réserve et parle de manipulation.

Aboubacar Sylla a choisi le siège de l’UFC, sa formation politique, pour dénoncer ce qu’il appelle « des gens manipulés» qui manifestent contre ce contrat et minimiser l’ampleur du mouvement de contestation :

« Vous qui regardez la télévision nationale, lorsque vous voyez ceux qui passent leur temps à dénoncer cette convention, ils ne sont qu’une cinquantaine de personnes quotidiennement devant la direction du port pour s’opposer à cette convention. Et en plus, qui n’ont même pas un niveau intellectuel et ce sont des gens manipulés qui s’opposent à la modernisation de la gestion moderne du port. », dénonce le ministre d’Etat aux Transports lors de l’assemblée générale de l’UFC.

Et Aboubacar Sylla d’enchainer : « C’est une petite minorité de personnes  qui veulent que le statuquo demeure parce qu’elles vivent de ces contrats à l’intérieur du port. Cette convention a été signée et elle va aller jusqu’à son terme. Les syndicalistes qui disent nous allons empêcher les bateaux d’accoster, tout ça c’est du bruit, du tintamarre. C’est une petite tempête dans un verre d’eau. », fait remarquer  l’ancien opposant devenu porte-parole du gouvernement de Kassory Fofana.

Malgré les multiples réactions des citoyens, des syndicalistes, des leaders politiques et des leaders d’opinion pour dénoncer l’opacité qui entoure ce contrat, le gouvernement veut aller au forcing pour faire passer ce contrat de bail du Port Autonome de Conakry dans les 25 prochaines années.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.