PSA s’allie à Nidec Leroy-Somer pour ses moteurs électriques

C’est un nouveau chapitre d’une longue histoire qui est sur le point de s’ouvrir. Spécialiste français historique du moteur électrique et de l’alternateur, Leroy-Somer avait déjà travaillé avec le groupe PSA dans le domaine de la voiture électrique, fournissant notamment les moteurs des Peugeot 106 et Citroën Saxo électriques dans les années 1990. Fondé en 1919 à Angoulême, et récemment racheté pour 1 milliard d’euros par le géant japonais Nidec, Leroy-Somer devrait bientôt collaborer de nouveau avec le groupe automobile PSA, en pleine phase d’électrification de ses futurs modèles.

Fournir PSA et potentiellement d’autres constructeurs

Voitures électriques des années 1990 © PSA

« Le groupe PSA et la holding Nidec Leroy-Somer du fabricant japonais ont décidé de s’associer dans le domaine des moteurs électriques par le biais d’un accord de coentreprise signé le 4 décembre 2017 qui localise en France les étapes de conception et de production des principaux composants de la chaîne de traction électrique », annoncent les deux groupes. Cette alliance « permettra de développer une gamme de moteurs électriques à la pointe de la technologie, destinés aux véhicules électrifiés (véhicules mild-hybrides, hybrides rechargeables et électriques) », selon PSA. Il s’agira de répondre principalement aux besoins du deuxième constructeur automobile européen, mais aussi de livrer potentiellement « d’autres constructeurs ».

Cette annonce marque une accélération du groupe PSA dans les technologies électriques. Le groupe français prévoit notamment le développement de modèles hybrides essence rechargeables et de véhicules 100 % électriques, comme la plupart de ses concurrents. La coentreprise sera chargée « de la recherche-développement, de la fabrication et de la commercialisation de moteurs électriques de traction », selon le communiqué.

Marché du moteur électrique en forte croissance

Le groupe japonais Nidec, premier constructeur mondial des moteurs de précision, a racheté cette année le français Leroy-Somer, spécialisé en alternateurs industriels et systèmes d’entraînement et « premier fabricant de moteurs électriques en France ». Nidec développe « une nouvelle plateforme de croissance, centrée notamment sur l’automobile », d’après le communiqué. « Selon ses objectifs stratégiques à moyen terme, Vision 2020, Nidec vise un chiffre d’affaires de 5,4 à 7,6 milliards d’euros dans le secteur automobile en 2020. » L’électrification des moteurs électriques est en plein essor au niveau mondial, sous la pression de normes environnementales de plus en plus restrictives. PSA et Nidec prévoient que le marché des moteurs électriques destinés à l’automobile « devrait doubler d’ici à 2030 pour s’établir à 45 milliards d’euros ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.