Quand Bah Oury : la posture du légaliste !

Il se veut légaliste, en s’attaquant à tout le monde. Même à celui qui l’a sorti de prison pour détruire, décapité dans les racines, l’UFDG. Bah Oury, indésirable dans la famille politique de Dalein se cherche une nouvelle voie. Celle qui consiste à asseoir la justice et le respect des lois.

Ce jeudi, il était l’invité d’une radio locale. Il a évoqué bien des sujets dont entre autres : les manifestations politiques, la loi électorale, les accords entre UFDG et RPG.

Extrait : « Lorsque l’on abandonne la loi de côté et que pendant 7 mois, on fait des manifestations, des gens sont tués inutilement pour satisfaire des revendications qui ne se justifient pas, et après on constate que suite à un changement de gouvernement, qu’il faut en finir avec cette parenthèse, on fait un accord bidon. Dans ce pays, il faut qu’on accepte de respecter la loi, que ça plaise ou ça déplaise. Lorsque le magistrat n’a pas fait son travail, ceux qui ne sont pas d’accord peuvent engager une procédure au niveau de la justice, à travers le conseil supérieur de la magistrature. Mais ils n’ont jamais engagé une procédure de cette manière. Au contraire, ils ont listé le nom de certains juges et on les a lancés en pâture à travers les réseaux sociaux. Ce qui est aussi une violation de la loi. »

L’autre violation de lois concerne le recours devant les tribunaux, à l’issue des communales.

Bah Oury est sans équivoque : « La CENI a proclamé les résultats définitifs suite à la clôture des plaintes qui ont été déposées au niveau des tribunaux de première instance de chaque circonscription. Le code électoral que ces gens ont violé, dit que les décisions judiciaires suite aux plaintes formulées, ne sont susceptibles d’aucun recours. Ça veut dire que personne ne peut revenir sur la décision d’un juge qu’il ait correctement son travail ou qu’il ait fait mal son travail.   Mais aujourd’hui, on nous dit de sortir les vrais résultats, et c’est là où le bât blesse. »

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.