Que peut-on s’attendre de Kassory Fofana ?

En attendant de trouver le prochain buzz devant enflammer la toile, aprèsl’anthologique ‘’Le Chinois est mort’’, tous les regards sont tournés désormais vers les défis qui interpellent Kassory Fofana lui-même et son gouvernement ensuite. Mais déjà, les espoirs sont déçus avec la confirmation qui sonne comme une chaude alerte quant au bricolage attendu.

Et pour mieux définir ce que c’est qu’un Premier ministre sous l’ère Condé, il nous parait évident de paraphraser Jean-Marie Adiaffi. En effet,ce Premier ministre n’est rien s’il ne vit pas entièrement dévoué à la cause de son peuple, s’il n’est pas une part de ce peuple, rien qu’une part, une part embrasée, mais une part tout de même. Une part intégrée puisqu’au centre, mais une part sans privilège, sans honneur particulier. C’est cela être un Premier ministre pour un peuple soumis, humilié, bafoué, exploité, asservi : se fondre au sein de son peuple au risque de s’y perdre.

Comme pour dire, on ne s’attend pas à grand-chose de Kassory Fofana. Il a été vu au pied de l’ouvrage. Le Nabayagate  suffi de donner une certaine idée des attentes déçues. Le cas de Paul Moussa Diawara vient conforter l’opinion quant à la réelle volonté de Kassory de lutter contre le banditisme économique. Il jouera le jeu de son maître : dénoncer sa propre gouvernance, mais protéger et promouvoir ceux qui la mènent. Voler les fonds publics deviendra alors un jeu favori. Ce faisant, plus personne ne rêve. Pour preuve, jusqu’à présent Alpha Condé ne parvient pas à organiser la conférence de presse promise afin de disséquer le slogan ‘’Gouverner autrement’’. Mais, avec la confirmation de Don Kass, les choses se précisent.

Pour le nouveau promu, la reconnaissance à l’endroit du bienfaiteur est immense : « Ma gratitude au Président de la République, Chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé pour la confiance et l’honneur renouvelés pour son premier mandat de la 4ème République. Au travail ! ».

Au travail ? Allons donc !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.