Radiotélévision guinéenne : nouveau front de Paul Moussa Diawara

Paul Moussa Diawara a gagné une bataille, celle de tenir tête au PCA de l’OGP, Bantama Sow, l’autre protégé d’Alpha Condé devenu ministre des Sports. Il s’était payé la peau d’un autre ministre : Makanera Kaké, alors patron de la Communication, également un ancien protégé du président. PMD s’ouvre aujourd’hui un autre front qui est celui-ci, la RTG.

En cause : « Nous avons des recettes qui ne rentrent pas. Par exemple, les publicités que vous voyez de la RTG, aucun centime n’est versé à l’OGP depuis trois ans », se lâche-t-il, à l’occasion de la présentation des vœux de l’OGP. Selon cet allié du RPG « On acceptera plus le laisser-aller maintenant parce qu’on perd de l’argent énormément. Et il faut préciser que cette année, nous allons fixer les montants que chaque commune ou par préfecture devra rapporter et donc, c’est dans ça que désormais nous allons payer les personnels des communes et dans les régions. Et dans ce cas, l’argent payé à la fin de mois comme salaire ne doit plus être l’œuvre seule de la direction générale. Cela va stimuler la concurrence. »

Paul Moussa Diawara devra rencontrer en chemin, un autre protégé du président, en l’occurrence Sékouba Savané, nouveau DG de la RTG Koloma, venu aux affaires, suite à un journalisme militant. Issu de la presse privée, ce patron ne connait rien en audiovisuel. Il est venu poursuivre le sillon laissé par ses prédécesseurs. PMD réussira-t-il cette autre bataille ou risque-t-il cette fois-ci d’y laisser ses plumes ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.