Ramatoulaye Diallo ex-ministre des PME : le limogeage en travers la gorge !

L’ex-ministre des PME, venue aux affaires, à cause de l’alliance que le partie de son époux, Sillah Bah avait signée avec le RPG, n’a toujours pas consommé son départ du gouvernement de Said Fofana. Elle l’a fait savoir la semaine dernière, sur les antennes d’une radio locale.

Trois ans de pénitence dans le gouvernement de Condé. Trois ans d’insultes sur les ondes, de guerre larvée entre elle son collègue inférieur, Abraham Bouré, un autre allé du RPG. Trois ans sans réussir à faire passer un choix, une signature. Ramatoulaye Diallo, alors ministre des PME ne pouvait être que sur un fauteuil éjectable. Mais elle a tenu à s’accrocher au poste, malgré la difficile cohabitation. Son époux Sila Bah, président du PGRP était aussi un allié du RPG, mais il a fini par tomber dans l’opposition. Ce choix semble avoir précipité le limogeage de sa douce moitié.

Le leader politique le justifie : « Tout ce que je peux dire, on n’a jamais donné à ma femme les moyens d’exécuter les responsabilités qu’on lui a confiées. Elle a demandé du personnel, elle n’en a jamais obtenu. Il a débarrassé de ma femme parce que j’ai rejoint l’opposition. On disait qu’elle est très compétente, tout le monde le disait. (…) Pour revenir sur le limogeage de mon épouse, un jour, juste avant les législatives, je me suis exprimé, j’ai déclaré officiellement que j’ai rejoint l’opposition. J’ai dit que je n’accepte pas du tout les dérapages du gouvernement actuel. Aussitôt que j’ai fait cette déclaration, un Rpgiste influent est venu rétorquer à la radio pour dire qu’il faudrait que le RPG foute au dehors du gouvernement mon épouse parce que j’ai rejoint l’opposition. »

Près d’un an après le limogeage de Ramatoulaye, rumine. Elle était récemment sur les ondes d’une radio privée. Partant d’accusations en accusations, l’ex-ministre indexe carrément le Premier ministre d’avoir toujours été celui qui a mis les bâtons dans ses roues. Cette dame a fait 30 ans au service du gouvernement américain où elle a servi les pays africains mais Alpha Condé a refusé de lui autoriser à engager un attaché de cabinet. Même une secrétaire. « Il l’a complètement asphyxiée », se plaint Sila Bah voyant dans la cohabitation et le couple Bah une volonté réelle de se débarrasser d’un obstacle. C’est ce qui fut d’ailleurs fait. Quitte a l’accepter.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

  1. […] Ramatoulaye Diallo ex-ministre des PME : le limogeage en travers la gorge ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.