Rationalisation des dépenses : vers les billets d’avions «e-biassi»

L’achat de billets d’avions pour les hauts cadres de l’Etat constitue, à n’en pas douter, une autre source d’enrichissement illicite, cela en complicité avec certaines agences de voyage établis en Guinée. A telle enseigne que certains ministres, directeurs nationaux et généraux, etc. ont ouvert, sous couvert de leurs proches, des structures de ventes de billets d’avions. A l’image d’Alpha Condé, bien des hauts cadres sont toujours entre deux avions pour des missions dit-on.

C’est pour certainement assainir le secteur et réduire les hémorragies financières que Mohamed Lamine Doumbouya, ministre du Budget a fait récemment une communication relative à l’informatisation de la procédure d’achat des billets d’avion « e-biassi ». L’objectif est entre autres : d’attirer l’attention sur les dépenses de l’Etat en biens et services et proposer une solution en vue de les rationnaliser ; de présenter la solution informatique prenant en charge l’achat de billets d’avion pour les missions à l’étranger.

Pour M. Doumbouya, l’approche consiste à la mise en place d’une plateforme permettant de faciliter les procédures d’acquisition des billets d’avion. Il estime que cette solution informatique permettra de réaliser d’importantes économies en temps et en ressources, notamment : d’éviter les surfacturations des billets ; de favoriser une concurrence saine entre les fournisseurs sur la base de critères de qualité, de prix et de disponibilité ; de remédier aux mauvaises pratiques (corruption, conflit d’intérêt entre autres) qui prévalent dans ce marché. Sans trop applaudir cette démarche, mais contraints tout de même, les ministres, alors en conseil, la semaine dernière, ont invité à leur pair du Budget, à poursuivre l’initiative en prenant en compte les observations pertinentes formulées.

On s’achemine donc vers la fermeture d’une autre mangeoire voulue et initiée par des hauts cadres de l’administration publique. D’ailleurs, certains prédisent un chemin de croix et une option infructueuse tant et si bien cette histoire de billets d’avions est bien lucrative et implique bien des personnalités au plus haut niveau.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.