RDC : Première plateforme numérique pour la santé maternelle


Chaque année, environ 300.000 bébés africains meurent le jour de leur naissance, le plus souvent à cause de soins maternel et néonatal inadéquats, selon l’OMS.

Tunis (dpa) – La première plateforme numérique pour la santé maternelle en République démocratique du Congo (RDC) a été lancée le 2 mars 2021. Baptisée « Mum & Baby », cette plateforme qui fournit des contenus personnalisés en langues locales, est initiée par Vodacom Congo, entreprise innovatrice des nouvelles solutions digitales en RDC, et la société privée de technologie mobile Mondia.

Il s’agit d’une solution digitale conçue et implémentée pour assurer, partout en RDC, la bonne santé des femmes enceintes, ainsi que des nouvelles mères, ont annoncé les initiateurs de cette plateforme. Garantissant des informations essentielles sur la santé maternelle, néonatale et infantile aux mères, cette plateforme comprend des options de base gratuites (contenu sur différents thèmes de santé avec SMS) pour les encourager à développer des bonnes pratiques sanitaires, importantes pour la bonne santé de la femme enceinte et de la nouvelle maman.

« Les futures améliorations de ‘Mum & Baby’ en RDC fourniront des outils interactifs, notamment un calculateur de date d’accouchement, un calendrier de vaccination, un rappel de prise de médicaments, des informations sur l’efficacité des médicaments et d’autres outils et services de santé », a déclaré Anwar Soussa, Directeur Général de Vodacom.

De son côté, Amadeo Rahmann, PDG du groupe Mondia, a déclaré : « Garantir une vie saine et promouvoir le bien-être pour tous les âges sont l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations unies, mais la réalisation de cet objectif, en particulier en ce qui concerne la santé des nourrissons, a été menacée par le poids du COVID-19 sur les systèmes de santé africains. » Chaque année, environ 300.000 bébés africains meurent le jour de leur naissance, le plus souvent à cause de soins maternel et néonatal inadéquats, a-t-il rappelé, se référant à des statistiques de l’OMS.

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.