Recrutement dans l’armée : Le ton des épreuves physiques a été donné à Kankan !

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, les épreuves physiques au compte du recrutement dans les rangs de l’armée, ont démarré, depuis ce vendredi sur l’ensemble du territoire national, et ce samedi 6 avril 2019, pour les candidats de la circonscription de Kankan. Elles ont été marquées par le désistement de plusieurs candidats.

Interdis d’accéder à l’enceinte réservée aux compétiteurs, pour des raisons qu’on ignore, nous avons donc été forcé d’observer de loin le déroulement des choses, tout comme les nombreuses personne venues portées assistance à leurs proches engagés dans ces rudes épreuves.

Tout a débuté comme prévu, très tôt le matin par l’épreuve de course sur une distance de deux fois 6 km pour les femmes et 2 fois 8 KM pour les hommes, avec plus d’un milliers de candidats sur le top départ, nous apprend-on auprès d’une source proche de la commission d’organisation.

Escortés par un camion de secours affrété par les autoritaires sanitaires, de nombreux candidats arrivés à bout de souffle y ont été conduits à l’infirmerie.   

Même si nous ne saurions vous le dire avec précisions, plus d’une centaine de candidats sont quand même parvenus à franchir la ligne d’arrivée qui se trouvait à l’intérieur même du camp de la troisième région militaire de Kankan.

Avec le dispositif ultra sécuritaire établit, selon les ordres du préfet Aziz Diop, nous-dit-on, impossible de s’approcher de près des compétiteurs ni des organisateurs, pour poser des questions ou encore moins pour tirer des images.

Du reste, de notre position certes inconfortable, on eu à assister, à l’arrivée progressive des candidats et des scènes parfois assez pitoyables et pittoresques.

En effet, pendant que certains étaient pris sagement sur des civières vers l’infirmerie, d’autres se refusant de céder à l’abandon et à l’échec, se débattaient très violemment des mains des leurs soigneurs.

Des réactions interprétées de part et autre comme étant la résultante d’une possible consommation de stupéfiants à laquelle certains candidats se livrent avant de se lancer dans la course.

Outre cette course de marathon, les candidats aptes à continuer les épreuves, ont été soumis aussi à divers intenses mouvements de musculation. Ce dimanche, un autre groupes doit se lancer dans la course.

A noter que sur les milliers de candidats, seulement 300 seront retenus au compte de ce présent concours d’entrée dans l’armée

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.