Recueillement des femmes de l’opposition au cimetière de Bambéto

Alors que le décompte macabre fait état de 101 personnes tuées lors des manifestations politiques à Conakry, depuis l’accession du Président Alpha Condé au pouvoir, les femmes de l’opposition étaient au Cimetière des martyrs à Bambéto, ce vendredi 09 novembre.

Toutes vêtues d’habits blancs, les opposantes munies de placardes sur lesquelles on pouvait lire « Alpha arrête de tuer nos enfants », sont venues se recueillir devant la mémoire des victimes inhumées au cimetière de Bambéto.

« Nous sommes venues rendre un hommage mérité aux martyrs de la démocratie, à nos chers enfants arrachés à la fleur de l’âge par ceux qui avaient le devoir de les protéger. Ce recueillement, c’est pour aussi adresser un message fort à la communauté nationale et internationale mais également faire un cri de cœur en tant que mère de ces enfants tués mais aussi rappeler au pouvoir que c’est à eux de faire en sorte que ces tueries s’arrêtent. S’il y a un crime de chercher les criminels et les traduire en justice, de jouer leur rôle, nous interpellons tout un chacun pour qu’ensemble ce fléau soit éradiqué dans notre pays.», prévient Hadja Maimouna Bah, vice-présidente du comité des femmes de l’UFDG.

Malgré l’interdiction et après une marche avortée la semaine dernière, les femmes de l’opposition comptent toujours exprimer leur ras-le-bol, mardi prochain, face aux tueries répétitives. Au cours de cette marche, les femmes de l’opposition vont adresser au message fort aux autorités en place, en particulier, le ministre de la Sécurité et celui de la Justice.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.