Rencontre presse et Président Condé : la déception tous azimuts

A chaque fois qu’il se sent acculé, malmené, balloté, etc., Alpha Condé organise son jeu favori : rencontre avec la presse pour la tourner en bourrique, en faire une risée publique. Ce fut le cas le samedi dernier à Conakry. Cette rencontre aura été des plus décevantes. On ne sait pas si le Bureau de presse de la Présidence de la République a péché dans le choix des journalistes.

En tout cas Tibou Kamara s’est bien marré. Il se dit déçu le fait qu’il y ait eu moins de questions d’actualité, liées notamment au vol présumé, perpétré dans la chambre du Président. Pour lui, les journalistes présents à cette conférence de presse étaient peu poignants, peu inspirés et limités. Pourtant reconnait-il, il n’y avait pas de sujets tabous, bien que dans le communiqué c’était mentionné l’accord sur les 20 milliards USD des Chinois.

A l’issue de la rencontre, des voix se sont élevées pour dénoncer une rencontre de façade, tracée d’avance et ne permettant pas « aux vrais gens » de poser les vraies questions au risque de subir le courroux d’Alpha Condé qualifiant au passage certains journalistes d’impolis.

Les invités semblent donc avoir la trouille de se faire remonter les bretelles devant les caméras et autres flashes. La meilleure option, c’était donc de s’abstenir de poser toutes questions qui pourraient irriter le président guinéen. Comme quoi, si les invitations sont du genre, autant rester à la maison. La conférence de presse ne doit en aucun cas être limitative. Si en tout cas c’est pour éclairer la lanterne des uns et des autres sur des sujets d’intérêt national.

Il reste que le président aime ridiculiser des journalistes en live. Des dérives et d’autres qui handicapent les échanges. Et comme il y a des enveloppes, certains préféreraient se faire marcher dessus mais accepter les sous. C’est un choix à faire. Et une question d’éthique. Il va de soi.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.