Réouverture des frontières: « On espère que nos amis sénégalais vont également accélérer le temps » (Aladji Cellou)

Malgré la signature de l’accord de coopération militaire et technique entre Conakry et Dakar le 19 juin dernier, lors d’un sommet de la CEDEAO à Accra au Ghana, les frontières entre la Guinée et le Sénégal peinent à rouvrir.  

Alors que le Parlement guinéen a validé dimanche 4 juillet, un accord de coopération militaire signé avec,  le Parlement Sénégalais retard toujours l’examen et la ratification de cet accord de coopération.

C’est en tout cas l’information rapportée par le Directeur de l’information  et des relations publiques de l’armée(DIRPA).

Selon Aladji Cellou Camara, « Cet accord doit suivre un processus d’abord de ratification. On espère que nos amis sénégalais vont également accélérer le temps, pour faire ratifier l’accord par le parlement du Sénégal. C’est seulement après que les modalités de mise en œuvre de l’accord seront définies, par une commission militaire mixte et paritaire. C’est à partir de cette commission-là que toutes les modalités seront clarifiées et projetées dans le temps », a laissé entendre le directeur de l’information et des relations publiques des armées chez nos confrères de FIM FM.

La nouvelle convention entre la Guinée et le Sénégal devrait permettre d’ouvrir à nouveau la frontière entre ces deux pays liés par l’histoire et la géographie.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.