Retour de Bah Oury en Guinée : la question en débat ?

Bah Oury, Diallo Sadakaadji et Tibou Kamara étaient ceux-là même qui ont été indexés par Alpha Condé suite au raid perpétré contre son domicile privé, à Kipé. Depuis, ces trois hommes sont loin de leur patrie. Ils sont exilés.

 Si Tibou Kamara, ancien haut commis de l’Etat a tout simplement été empêché de rentrer chez lui ne serait-ce que pour assister aux obsèques de son père, Diallo Sadkaadji, lui a sans cesse annoncé son retour au pays, mais sans jamais encore y poser son baluchon. De son côté, Bah Oury sur qui pèse une condamnation par contumace avec confiscation des biens ne fait aucune illusion. Son retour au pays n’est pas pour demain. Et la raison est toute simple. Extrait : « Je suis un exilé politique ; les exilés politiques rentreront dès que la situation politique va nécessairement changer et je me donne les moyens pour que la situation politique  change le plus rapidement possible  et ça ne m’empêche pas d’agir, et de penser pour l’intérêt du processus démocratique et de tout ce qui peut être dans le sens d’amener du bonheur  à  tous  nos compatriotes,  c’est à dire à tous les Guinéens. »

 Comme quoi, le retour de Bah Oury en Guinée n’est pas en débat.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.