Retour de Dadis Camara : N’zérékoré en veillée d’arme !

Le pouvoir de Conakry a fait coïncider le retour annoncé de Dadis avec l’inculpation de celui-ci dans l’affaire du massacre du 28 septembre. Conakry ne se limite pas là. Le candidat déclaré pour la prochaine présidentielle risque d’être empêché.

Toutes les manœuvres les plus prolixes sont en étude afin d’arriver à des résultats souhaités : écarter tout bonnement l’ex-chef de la junte. C’est ainsi que la ville qui a vu naître Moussa Dadis Camara est aujourd’hui sujet à toute sorte d’instrumentalisation. Mais aussi de risque d’embrasement. Ces derniers jours, on parle de SMS qui émaneraient du président du BL, l’un des plus farouches opposants d’Alpha Condé. Il s’agit de créer une situation de trouble à N’zérékoré.

Le parti de Faya Milimono a vite balayé d’un revers de main cette accusation. Le leader politique a tout de même dénoncé d’actions subversives du pouvoir : « Nous avons des informations comme quoi, des gens mandatés par le RPG arc en ciel ont quitté la capitale Conakry pour aller manifester contre la venue de Moussa Dadis dans un registre machiavélique. Mais, nous avons lancé un appel fort d’abord à l’endroit de toute la population guinéenne de ne plus jamais accepter la division et particulièrement à la région forestière», lance Faya Milimono sur une radio de la place.

Ces dernières heures, rapporte la radio nationale, ce fut le tour du préfet de N’zérékoré : « On veut instrumentaliser les gens à N’zérékoré et il faut que cela cesse le plus rapidement que possible. Je vais vous dire, tout se passera ailleurs mais jamais maintenant dans cette ville. Compte tenu de la situation et de la gestion difficile de N’zérékoré, toute personne que je verrai dans la subversion sera interpellée », dira Abdoulaye Mbope Camara. La veillée d’arme ne fait que commencer…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.