Revoilà Baadikode l’UFD : que peut-il faire avec les communales ?

Mamadou Bah Baadiko est le président de l’Union des forces démocratiques (UFD), un allié du RPG mais qui a été vite déçu, au lendemain même de la réélection d’Alpha Condé. Placé nulle part dans les sphères administratives, encore moins au niveau du RPG, le patron de l’UFD qui connait bien l’actuel président guinéen veut s’essayer dans les locales et communales.

Extrait : « Nous essayons de jouer le jeu démocratique. Donc nous sommes partie prenante de ces élections malgré les griefs que nous avons par rapport au système. Par exemple, bien que notre parti existe depuis 1992 et participe toujours aux élections, nous avons été injustement exclus de la CENI et de ses démembrements, ce qui constitue une grave anomalie. »

Comme la plupart des candidats, le président de l’UFD se plaint des conditions financières : « Vous n’êtes pas sans savoir que les élections en Guinée sont une véritable expédition financière qui n’est à la portée que de ceux qui puisent d’une manière ou d’une autre dans les caisses publiques. Nous devons tout financer nous-mêmes. Pour ces élections communales actuelles, nous avons dépensé pour l’instant des dizaines de millions de Francs guinéens par circonscription pour couvrir la caution, le matériel de communication, les dépenses de campagne, les frais des scrutateurs dans les bureaux de vote, etc. C’est un minimum pour ne pas être de simples touristes là-dedans. »

C’est donc à cause de tous ces sacrifices que l’UFD a pu avoir des listes dans six sous-préfectures : Poredaka (Mamou), Bodjé, Mombeya, Kébali (Dalaba), Sintali (Pita) et Sagale (Lelouma). L’UFD regrette qu’elle n’ait pas pu déposer à temps des listes dans quatre autres sous-préfectures (Kolabounyi, Diari, Maneah et TimbiMadina, faute d’avoir pu récupérer les documents administratifs requis, en particulier le casier judiciaire. Baadiko tente tout de même !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.