Rusal lance les travaux de réparation du chemin de fer Friguia

Les  spécialistes du chemin de fer de Rusal-Friguia  ont lancé les travaux de réparation de la voie le vendredi 24 juillet. Cette opération de réparation et d’entretien  du chemin de fer tant attendue constitue un espoir et un véritable ouf de soulagement pour les travailleurs et pour toute la population de Fria.

L’on se rappelle de la déclaration du ministre des mines Kerfalla Yansané sur la situation de l’usine aux micros de nos confrères qui disait que les partenaires de Rusal ont présenté une étude de pré-faisabilité qui repose sur deux axes. Procéder à la reconstruction d’une nouvelle unité industrielle  qui prendra entre 4 et 5 ans ou procéder à la rénovation de celle existante dont la période est relativement plus courte que la première. Après examen des deux propositions le gouvernement guinéen a opté pour la seconde qui consiste en la rénovation de l’usine a dit le ministre des mines. 

D’après des sources bien informées, le début des travaux de réparation du chemin de fer  par  Rusal traduit la volonté de la société à prendre en compte les recommandations issues des études de pré-faisabilité avant les études de faisabilité. Cette démarche de Rusal vise à corriger la voie victime d’agression humaine et servant de dépotoirs d’ordures pour de nombreux citoyens.  Comme on le sait le chemin de fer qui constitue un maillon important dans la chaîne de production et de transport des matières premières et de la production de l’usine.    

De nos jour même le simple citoyen sait que l’état technique actuel de la voie ferrée dans son ensemble ne permet la circulation d’aucun train  sans au préalable procéder à son entretien général partant du nettoyage systématique à l’entretien de la superstructure ainsi que des ouvrages d’art. Avec l’arrêt de la circulation du train suite à une grève syndicale jugée illégale par la justice guinéenne, le chemin de fer à subit de grands dommages qui font qu’il est pratiquement impossible et dangereux de mettre un train sur ces rails.   

Avant l’arrêt de la circulation du train, la voie faisait l’objet  d’un entretien très approfondi par Rusal. On voyait très souvent des équipes d’entretien de la société parcourir les rails pour signaler et réparer toutes les anomalies sur la voie Aujourd’hui les ballasts  sont emportés, tout au long des rails et même sur  les rails les populations ont déversées des ordures en quantité énorme. Il existe  des endroits à haut risque pour cause des inondations  et éboulement des parois. Les fossés de crête et l’emprise des rails occupés par des habitations anarchiques   font que cette première phase d’évaluation des rails par des experts est nécessaire voir indispensable pour éviter tout risque de déraillement du  train.

 Comme on le voit l’espoir de voir l’usine de Friguia relancer est encore permis l’essentiel est d’évoluer progressivement et surement pour éviter toute déception. Les autorités en charge des mines doivent se concerter avec les partenaires de Rusal pour la recherche d’une solution idoine à l’épineuse question de la relance de Friguia.

Africaguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.