SAFRA-Sélibaby: «L’expertise de Mme Bintou Kourouma est avérée dans le secteur de la pharmacopée » (Maire de Tambacounda)

L’adjoint au Maire de la Commune de Tambacounda (Sénégal), Kanté Bounama, s’est exprimé samedi, 06 janvier 2018 au nom des Maires des villes des pays membres de la SAFRA, véritable outil de la coopération transfrontalière entre les peuples à la base.

 Pour rappel, la SAFRA est une initiative pour opérer des échanges au plan culturel, artistique, sportif.

A cette occasion, une foire est organisée pour promouvoir de nombreux produits venants des villes respectives de l’Espace SAFRA.

Au micro de notre envoyé spécial, Bounama Kanté a indiqué :

« Cette année, nous avons découvert, avec beaucoup de fierté, la riche potentialité  de l’Espace SAFRA, Mme Bintou Kourouma, démarreur pour les intimes, en termes de la pharmacopée.

Avec cette dernière, il est acquis au débat, que nous retrouvons-là, une alternative efficiente quant à la prise en charge des maladies sous toutes leurs formes.

Une opportunité  pour la SAFRA qui ambitionne de s’institutionnaliser, de capitaliser ses ressources et en faire non seulement un élément de plaidoyer mais aussi et surtout, un patrimoine.»

Pour le Maire adjoint de la Commune de Tambacounda, Mme Bintou Kourouma mérite d’être encouragée grâce à ses contributions de qualité à la préservation de la Santé publique.

A travers cette dame, soutient notre interlocuteur, « nous avons su que la pharmacopée est porteuse de solutions durables aux complications et insuffisances immunitaires…»

Réglementer et encadrer le secteur de la pharmacopée permet d’éviter les dérives souvent constatées chez les femmes et hommes.

«La SAFRA gagnerait en favorisant la mise en place d’un réseau des tradipraticiens autour de la dame Bintou Kourouma dont l’expertise est avérée dans le secteur…», a-t-il conclu.

A noter que Mme Bintou Kourouma connue sous le sobriquet ‘’DEMARREUR’’, offre un spectacle à la Foire de l’Association des Femmes de la SAFRA dans l’enceinte du Lycée Guidimakha.

Mamadouba Camara, de retour de Sélibaby (Mauritanie)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.