Salaires des fonctionnaires: cette RTS de 2018 qui risque d’appauvrir

La RTS (Retenue sur traitement de salaire), cette retenue sur salaire sera revue à partir de janvier 2018. Ainsi en a décidé la loi des finances qui vient d’être votée – curieusement à l’unanimité tant par l’opposition que par la mouvance – sans aucune friction.

 Cette taxation sur le salaire risque d’appauvrir davantage les fonctionnaires qui ne cessent de parler d’augmentation de salaires. La crainte se lit sur bien des visages. Certains n’ont rien compris de cette RTS, d’autres en veulent au régime dont le budget du Président  été augmenté cette année encore, alors que le coût de la vie reste intenable pour une bonne partie des travailleurs de l’Etat. L’Etat paie et taxe ses fonctionnaires. C’est une autre source d’enrichissement pour les caisses publiques. Encore que ces caisses sont toujours trouées et gérées par des cadres véreux ne pensant qu’à eux.

C’est dire que les fonctionnaires déjà pauvres le seront davantage. Ce, à partir du 31 janvier 2018. Désormais, tous les fonctionnaires dont les salaires dépassent  un million de GNF constateront  l’augmentation de la RTS.   Ceci varie de 5% à 20 %  selon le montant payé, c’est-à-dire d’un million à 10 millions GNF. D’un côté on fait semblant d’augmenter les salaires, de l’autre, on élève les taxes sur ces pauvres salaires. Au même moment, les scolarités grimpent, les loyers aussi ainsi que les factures d’eau et du courant.

Avec cette galère déjà impitoyable, le régime reste plongé dans des affaires sordides de corruption, d’impunité et de gros détournements. Il y a un gros risque de frictions à partir de ce janvier. Pendant ce temps, les accords et autres protocoles avec les syndicats dorment encore.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.