Salim Zerrouki, le caricaturiste décontenancé par le « printemps » d’Alger

Adepte de l’autodérision radicale, le dessinateur algérien résidant à Tunis jubile d’être désarçonné par la révolte tranquille d’Alger.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.