Saliou Béla Diallo de la mouvance: l’agneau du sacrifice ?

Et si Saliou Béla Diallo, transfuge de l’UFDG était l’agneau du sacrifice du RPG, au moment même où la crise politico sociale se corse tous les jours ? Cette question mérite bien d’être posée, au regard des sorties malhabiles du président de AFIA, allié du parti au pouvoir, mais sans aucun député.

L’homme est réduit au statut de porte-parole de la mouvance. Comme si, cette mouvance n’a pas de cellule de communication. En lieu et place, il aura lutté pour se faire une place au Parlement pour mieux se trouver du ‘’AFIA’’. Aujourd’hui, il se mue en ministre du Commerce en donnant un programme de réajustement du prix du carburant à la pompe. Il se transforme en porte-parole du dialogue inter guinéen, il se perd en conjecture avec le financement des élections annoncé d’Alpha Condé. Partout où c’est chaud, où la polémique est vive, Saliou Béla Diallo est envoyé à l’échafaud. Le temps de l’user et de sceller son sort. Peut être par un honteux poste s’il n’est pas tout simplement mis en mal avec ses propres membres de famille politique. Mais pour l’instant, Saliou Béla est aveuglé.

L’avocat du diable expliquait récemment : « Quand est-ce le gouvernement a écrit, publié et décidé qu’il va financer les élections ? Le gouvernement a dit qu’il se pourrait qu’il prenne en charge les élections. Il a dit qu’il envisage de financer les élections. Quand les gens disent que le gouvernement veut gérer des élections dans le but d’organiser des fraudes massives, c’est ce qu’on dit partout, ce sont des rumeurs d’intoxication qui ne se justifient nullement.

Tout le monde est unanime, autant un pays est autonome, autant il pourrait avancer vers l’émergence. Il faut que les gens arrêtent de propager les rumeurs. Au niveau de la mouvance, on est serein. Seulement, on dit qu’on doit organiser les deux types d’élections en 2015. Surtout, l’élection présidentielle en décembre, la date ne change pas. Mais les gens sont en train de tout faire pour ralentir le processus et chercher des occupations tierces pour ne pas organiser les élections à la date indiquée, mais ils se trompent. »

Pauvre Saliou Béla Diallo !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] Saliou Béla Diallo de la mouvance: l’agneau du sacrifice ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.