Scrutin du 04 février: La Case de veille des femmes pour les élections communales apaisées installée à Boké

Dans le cadre d’une alerte précoce et réponse rapide aux conflits électoraux, la  Coalition des Femmes et Filles de Guinée (COFFIG) a institué dans la préfecture de Boké à quelques 300km de la Capitale Conakry, ‘’La Case de veille des femmes pour les élections communales apaisées.’’

La Coordinatrice de la COFFIG basée dans la  Région Administrative de Boké, Dr Sy Djénaba Mme Sylla s’explique : «Chaque élection, la COFFIG déploie des observatrices sur le terrain pour recenser et remonter les informations en temps réel pour y trouver des solutions idoines. Cette stratégie permet d’éviter la catastrophe à notre pays, la Guinée que nous avons en commun.»

Pour les élections communales de 2018, soutient Mme Sylla, «la COFFIG a installé sept (07) cases à Conakry et six (06) cases à l’intérieur du pays. »

En d’autres termes, la Coalition des femmes et filles de Guinée s’investit également dans la sensibilisation et la formation pour impliquer les femmes dans la Gouvernance locale.

Par ailleurs, Mme Sylla a invité l’ensemble des citoyens à accepter les résultats des urnes pour donner la paix et la gloire à la Guinée.

Parlant de la faiblesse du taux de participation des citoyens au vote, le président de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI) de Boké, El Hadj Sékou Souaré a précisé : «Cela peut être lié à un manque d’intérêts des citoyens. De toutes les façons, la CEPI se réjouit du climat d’apaisement qui a prévalu jusqu’ici.  Nos remerciements aux uns et aux autres pour leur bonne compréhension de la situation…»

Du constat, les opérations de Centralisation des résultats des Bureaux de vote (BV) se poursuivent à merveille.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.