Sécurité numérique : Cyber Africa Forum: La 3e édition aura lieu à Cote d’Ivoire en 2023

L’économie numérique africaine qui pourrait atteindre 180 milliards de dollars d’ici 2025 exige, selon le FMI, des efforts spécifiques sur la cybersécurité.

La troisième édition du Cyber Africa Forum (CAF), qui se tiendra à Abidjan les 24 et 25 avril 2023, abordera la transformation digitale des sociétés et entreprises africaines en mettant l’accent sur la promotion des partenariats en matière de sécurité numérique. Le Forum abordera d’autres sujets tels que la régulation du cyberespace et les sanctions appliquées à la cybercriminalité ; la question de la souveraineté des données numériques et de l’essor du cloud ; les cybermenaces liés à la démocratisation des cryptoactifs et de la technologie Blockchain.

Plus de 1 500 participants sont attendus au Forum qui mettra à disposition un salon où seront représentées plus de 40 entreprises et organisations travaillant dans la sécurité numérique en Afrique. Le CAF proposera une application dédiée permettant aux participants et partenaires de rentrer en contact avant, pendant et après l’événement. Le CAF 2023 honorera également les talents de la cybersécurité africaine via plusieurs initiatives comme Cyber Africa Women, qui vise à soutenir les femmes dans le domaine de la cybersécurité. Des prix seront décernés à des personnalités qui ont œuvré pour le renforcement de la cybersécurité sur le continent.

L’accélération de la transformation digitale des sociétés africaines « suscite l’émergence de nouveaux risques contre lesquels nous devons lutter », a déclaré Franck Kié, Commissaire général du CAF qui veut « se positionner en facilitateur de partenariats et en agrégateur de solutions ». L’économie numérique africaine pourrait atteindre 180 milliards de dollars d’ici 2025 selon un rapport de Google et la Société financière internationale, soit 5,2 pour cent du PIB du continent. Le Fonds Monétaire International (FMI) a appelé en 2021 à la mise en place « d’un réseau d’experts pour se concentrer spécifiquement sur la cybersécurité en Afrique (…) pour maintenir les progrès de l’inclusion financière ».

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.