Sécurité routière à Kankan : Des mesures répressives sont annoncées !

La sécurité routière était la toile de fond d’une rencontre entre les autorités préfectorales, les services de sécurité et les différents représentants syndicaux des transporteurs de Kankan. Convoquée par le préfet Aziz Diop, elle a eu lieu ce lundi 21 janvier 2019, dans la salle de conférence de la préfecture de Kankan. Au sortir de cette rencontre, il a été convenu, l’organisation prochaine d’une semaine de sensibilisations avant la mise en application drastique des mesures relatives au code de la route.

A en croire le préfet de Kankan Aziz Diop, cette rencontre fait suite à une série de constats alarmants faites au niveau de la circulation routière dans la commune urbaine de Kankan. « Nous avons constaté beaucoup de recrudescence au niveau des accidents de la circulation. Aussi beaucoup de cas de vol de moto et de brigandage sur la voirie urbaine, des circulations incontrôlées des véhicules sans plaque d’immatriculation avec tous son cortège d’insécurité, kidnapping d’enfant et vol d’enfant, beaucoup de braquage, mineurs au volant ou même la surcharge notamment des motos taxi qui prennent 4 à 5 personnes et leurs bagages à la fois, la corruption des agents, tout cela est sources d’insécurités et nous voulons renversé cette tendance à travers la création d’un commissariat spécial et la  nomination d’une équipe».

Une semaine de sensibilisation est décidée. Elle débute dès la semaine prochaine.Après cette  phase de sensibilisation, devrait s’en suivre celle de la répression intelligente mais sans tolérance, selon le premier magistrat de la préfecture de Kankan.

« Donc nous avons pris des mesures d’abord, une semaine de sensibilisions auprès des usagers pour la sécurité routière. Après 10 jours de sensibilisation, le lendemain nous allons procéder à la répression intelligente c’est-à-dire que les véhicules non permis seront désormais admis à la fourrière. Les professionnels des motos se rendant responsable d’une infraction,   ne sera pas tolérer idem pour l’agent qui se fera corrompre. Dès le début de la semaine, nous allons mettre les barrages aux différentes entrées et sorties de la ville. Vous vous mettez en règle avant d’y pénétrer».

Enfin, en attendant que les mesures n’entrent en vigueur, le préfet Aziz Diop a invité les populations au sens de la responsabilité citoyenne.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.