Sélibaby : Les lampions s’éteignent sur la 28ème édition de la SAFRA

La 28ème édition de la Semaine de l’Amitié et de la Fraternité (SAFRA) a pris fin samedi, 07 janvier dernier à l’Hôtel Guidimakha, Région de Sélibaby, République Islamique de Mauritanie.

Sans commentaire, nous vous proposons l’intégralité des résolutions finales de la SAFRA, version 2017.

Durant la semaine en question, les travaux du symposium qui se sont bien déroulés, ont permis de traiter en plénière et en ateliers de la thématique de l’édition dans une démarche participative et inclusive. Le premier jour, les plénières ont permis de présenter les communications suivantes portant sur la problématique.

  1. a) La communication faite par M. Abdou Yatabéré, coordinateur du Grdr à Selibaby. Elle est axée principalement sur la problématique de l’emploi des jeunes en Mauritanie.
  2. b) Les deux présentations faites par M. Lo Mohamedou Chef du sous bureau de l’OIM Sélibaby partenaire d’appui à l’Organisation faisant état de :

Ø l’Assistance au retour volontaire et à la réintégration (AVRR) vers la  Mauritanie ;

Ø l’autonomisation de la Jeunesse Mauritanienne Par l’éducation,  le Leadership et le Progrès Personnel(EMELI);

  1. c) la communication de Gabou faite par M.SAICO UMARO EMBALO a porté sur la monographie de la région du Guidimakha et la problématique de l’emploi dans la ville de GABOU.
  2. d) la communication de Boké faite par M. SOUMAH a traité la problématique de l’emploi dans la ville.
  3. e) la communication de Kayes faite par M.BARROa traité la problématique de l’emploi dans la ville.
  4. f) la communication de Tambacounda faite par M.Sidy COULIBALYa traité la problématique de l’emploi dans la ville et de la monographie de la commune de Tambacounda.

 

Le deuxième jour a été consacré aux travaux des ateliers. Ainsi, quatre groupes thématiques  ont travaillé sur:

le premier, le diagnostic et analyse du sous-emploi des jeunes,

le deuxième, la monographie des villes de l’espace SAFRA,

le troisième, la préparation de l’organisation de forum dans les deux bassins versant (Gambie et Sénégal) sur l’emploi des jeunes ;

le quatrième, l’institutionnalisation de la SAFRA.

Au terme des travaux d’atelier, la présente synthèse a été adoptée :

  1. DIAGNOSTIC ET ANALYSE DU SOUS EMPLOI DES JEUNES

Les causes :

  • les sécheresses successives
  • l’incapacité de l’économie à absorber la main d’œuvre disponible
  • la faiblesse de l’investissement dans les secteurs porteurs d’emplois
  • le manque d’entreprenariat des jeunes
  • la faiblesse et le manque d’organisation du secteur privée
  • le népotisme et la corruption dans les processus de recrutement,
  • l’inadéquation des systèmes éducatifs et de formation d’avec les exigences du marché de l’emploi
  • le manque d’infrastructures industrielles dans les villes membres ;
  • L’insuffisance de la valorisation des potentialités agro-sylvo-pastorales dans une perspective d’offres d’emplois durables aux jeunes.

 Les Conséquences :

  • La délinquance juvénile, développement de l’insécurité et des agressions dans nos villes entrainant des incarcérations des jeunes ;
  • Emigration clandestine de milliers de jeunes qui périssent dans le désert du Sahara et la méditerranée ou qui font l’objet de vente aux enchères en terre libyenne  ce qui constitue un crime contre l’humanité;
  • Fuite des bras valides et des cerveaux qui fait perdre à nos Etats une main d’œuvre et une expertise de qualité ;
  • Développement de la pauvreté dans les ménages entrainant des conflits sociaux et mésententes
  • Enrôlement de beaucoup de jeunes dans des organisations mafieuses (trafic de drogue) et terroristes ;
  • Manipulation de milliers de jeunes en manque d’opportunités d’emploi dans les processus électoraux.

 

Les politiques de remédiation

 

  • existence d’orientations politiques, de stratégies et d’agences des Etats
  • définition et mise en œuvre de programmes et projets par les Etats ;
  • contributions des partenaires au développement (organismes, ONG et OSC)

Recommandations :

  • Mise en place d’un centre d’accueil, d’écoute, d’orientation, d’accompagnement et suivi pour préparer l’insertion des jeunes
  • Décentraliser le marché de l’industriel afin de créer des emplois pour les jeunes
  • Promouvoir l’entreprenariat des jeunes en faisant appel aux différents micros fiances disponibles
  • Renforcer la coopération transfrontalière entre les villes membres pour faciliter l’accès aux formations de base (montage de projet, gestion de projet et accompagnement et suivis).
  1. MONOGRAPHIE DE L’ESPACE SAFRA

La synthèse de l’atelier sur la « monographie » est articulée autour de six (06) points : la démographie, les potentialités, les contraintes, les Opportunités d’emplois, les Structures de formation et les personnes ressources de l’espace SAFRA.

Les participants de l’atelier ont pris acte et validé les contributions des villes membres et recommandent au comité scientifique et comités locaux de finaliser la monographie de l’espace SAFRA au courant du premier trimestre 2018

III.            PREPARATION DES FORUMS SUR L’EMPLOI DES JEUNES SUR LES BASSINS VERSANTS DU FLEUVE SENEGAL ET DU FLEUVE GAMBIE

Les participants au symposium concernant l’organisation de deux forums sur les bassins versants du fleuve Gambie et du Sénégal, ont validé la pertinence de la proposition et adopté une stratégie de mise en œuvre partant de la tenue de forums locaux dans les six villes membres avant d’organiser les rencontres sous régionales.

Les participants recommandent la tenue des forums locaux au courant du premier trimestre 2018 et celle des forums régionaux dans le deuxième trimestre.

  1. CONCERNANT L’INSTITUTIONNALISATION DE LA SAFRA

Les participants au symposium

F Se sont accordés sur la pertinence et l’urgence de procéder à l’institutionnalisation ;

F Ont pris acte et apprécié positivement le dossier de reconnaissance juridique préparé par le comité scientifique et le secrétariat exécutif ;

Les participants au forum recommandent au bureau de coordination de valider ledit dossier et de faire engager dans les meilleurs délais (courant janvier) les démarches de dépôt du dossier auprès des autorités compétentes du Sénégal.

  1. Conclusion/recommandations:

Compte tenu de l’acuité et de l’actualité du problématique « la problématique de l’emploi des jeunes dans l’espace SAFRA : quelle contribution des villes membres ?». » et des nombreux problèmes qu’elles posent, un listing des solutions et des stratégies pour y faire face ne peut être en aucun cas exhaustif.

C’est pourquoi  les participants au symposium ont retenu quelques pistes de réflexion portant sur le partage d’expériences et de stratégies communes dans l’Espace SAFRA.

Au demeurant, ils ont souhaité la matérialisation des décisions prises à travers un plan d’action concerté.

Par ailleurs, les participants lancent un appel solennel aux Etats, collectivités territoriales et partenaires pour la facilitation du franchissement du fleuve entre Bakel (Sénégal) et Gouraye (Mauritanie) par la mise en place la mise en place d’un BAC dans le court terme et d’un pont plus tard.

Les participants recommandent à la SAFRA et les organismes et  les ONG ayant participé à la 28ème édition  à nouer des relations de partenariat aux bénéfices des populations de l’espace SAFRA et remercient les différents acteurs qui ont permis la tenue du symposium, ils comptent sur leur engagement pour l’application et le suivi des résolutions.

A noter que la 29ème édition de la SAFRA se tiendra à Kayes, République du Mali.

 

Mamadouba Camara, envoyé spécial Kababachir.com à Sélibaby (Mauritanie)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.